numéro 2, 2017

istock-604055814

150e anniversaire du Canada – Flamme du centenaire :
La Flamme du centenaire au pied du parlement a été allumée la première fois le 1er juillet 1967 par le premier ministre d’alors, Lester B. Pearson, pour commémorer le 100e anniversaire du Canada. Alimentée par du gaz naturel, la Flamme brûle pratiquement sans arrêt depuis 50 ans. Un demi-siècle plus tard, le Canada célèbre maintenant son 150e anniversaire et l’industrie du gaz naturel a pris cette occasion pour célébrer et souligner les contributions reconnaissables que notre industrie a faites pour le Canada au cours de son histoire. Le 31 décembre 2016, plus de 400 jeunes, portant chacun un flambeau, ont formé une chaîne humaine entre la vasque d’Ottawa 2017 et la Colline du Parlement. La flamme de ce Relais de la flamme de l’amitié a servi à rallumer la Flamme du centenaire et à ainsi indiquer le début des célébrations sur la Colline du Parlement et dans toutes les villes du pays.

D’ICI LA FIN DE 2017, LES SERVICES PUBLICS AURONT MIS DE L’AVANT

12 PROJETS DE GNR

PRODUISANT SUFFISAMMENT DE CARBURANT RENOUVELABLE POUR ALIMENTER 55 000 MAISONS.

Association canadienne du gaz

Des emplois, des emplois, et encore des emplois: Le gaz naturel crée des emplois additionnels dans des industries comme l’agriculture et la manufacture qui appuient et fournissent des biens et des services à l’industrie du gaz naturel.

Stimuler l’innovation pour les technologies propres : Les services publics de gaz naturel ont une longue histoire de partenariat avec des organisations, comme CanmetENERGY, le Conseil national de recherches Canada, le Centre des technologies du gaz naturel, le Gas Technology Institute et l’American Gas Association, pour appuyer les essais, la démonstration et le développement de technologies novatrices. En 2016, le Natural Gas Innovation FundMC (NGIF) (Fonds Gaz naturel financement innovation) a été mis sur pied par l’Association canadienne du gaz pour apporter un financement additionnel pour l’innovation dans les technologies propres pour la chaîne de valeur du gaz naturel. Grâce au NGIF, les services publics ont jusqu’à maintenant investi 5,4 millions de dollars, ayant recueilli 41,2 millions de dollars de l’industrie et du gouvernement, dans différents projets de technologie propre pour le gaz naturel. Parmi les technologies d’usage final ayant un intérêt particulier pour le NGIF, on peut compter la production combinée de chaleur et d’électricité (PCCE), la micro PCCE ou m-PCCE, la conversion de l’électricité en gaz (P2G) les moteurs pour les VGN et le GNR.

piggy-bank-2Développer avec succès des programmes d’efficacité énergétique : Les services publics de distribution de gaz naturel ont développé des programmes d’efficacité énergétique réussis pour leurs clients résidentiels, commerciaux et industriels depuis plus de 20 ans. Ces programmes aident les consommateurs à investir dans de l’équipement plus efficace et à offrir des conseils sur l’économie d’énergie. Depuis l’an 2000, les services publics ont investi plus de 1 milliard de dollars dans leurs programmes d’efficacité énergétique, économisant plus de 1 milliard de dollars de coûts en gaz naturel et réduisant les émissions de leurs clients de plus de 50 mégatonnes.

Le SAVIEZ-VOUS?

Le gaz naturel émet des niveaux de gaz à effet de serre (GES) et de pollution plus faibles que de nombreuses autres sources de carburant, y compris le mazout, le propane et (dans des compétences utilisant encore des centrales au charbon pour la production électrique) l’électricité. De plus, la technologie du gaz naturel est très efficace et ce gaz est un partenaire idéal pour les énergies renouvelables comme l’énergie éolienne et l’énergie solaire.