Message du Président et chef de la direction de l’ACG (numéro 2, 2018)

Timothy M. Egan - President

Ce deuxième numéro d’ÉNERGIE en 2018 comprend : un article sur l’Association canadienne des constructeurs d’habitations (ACCH); le profil du plus récent service de gaz à voir le jour – Heritage Gas – et le travail qu’il accomplit pour offrir notre produit aux consommateurs de la Nouvelle-Écosse; une perspective des relations Canada/États-Unis; la réimpression d’un résumé de Foster Report d’une récente conférence sur le gaz naturel à la Johns Hopkins School of Advanced International Studies à Washington; les points de vue de nos commentateurs politiques sur la façon de promouvoir l’histoire de commerce à succès qu’est l’énergie; et, pour terminer, une entrevue avec Kim Rudd, secrétaire parlementaire du ministère des Ressources naturelles.

Ces articles seront tous intéressants, mais en toute franchise, c’est la conversation avec Kim Rudd qui a revêtu la plus grande importance pour moi. Dans le secteur du gaz naturel, nous accordons une place de plus en plus significative à l’incidence du programme politique du gouvernement du Canada sur l’économie et l’environnement pour le secteur de l’énergie dans son ensemble, et le secteur du gaz naturel en particulier. Plusieurs joueurs du secteur du gaz naturel craignent que le plan d’Ottawa pour l’« écologisation de l’économie » ne vise pas à réduire les émissions, mais plutôt à rompre avec le gaz naturel, et ce malgré le fait que les coûts unitaires d’autres produits énergétiques soient beaucoup plus élevés que ceux du gaz naturel – et à la hausse, que l’infrastructure du gaz naturel soit incroyablement fiable et un partenaire souvent nécessaire de l’infrastructure énergétique et que le secteur du gaz naturel offre une myriade de possibilités pour réduire les émissions de manière très rentables.

Mme Rudd m’a assuré que le gouvernement du Canada apprécie la précieuse proposition qu’est le gaz naturel. Après maintes réunions avec elle, je peux dire qu’elle a acquis une bonne appréciation du combustible et de sa contribution aux Canadiens – y compris les nombreux clients du gaz naturel qu’elle compte parmi ses électeurs. Mais Mme Rudd est députée au sein d’un gouvernement de plus en plus perçu comme à la remorque de militants résolus à éliminer de l’économie les hydrocarbures comme le gaz naturel, peu importe le coût pour les Canadiens.

Les hydrocarbures ont permis de sortir des millions de personnes de la pauvreté partout dans le monde, et continuent de le faire encore aujourd’hui. Le Canada est un chef de file dans le développement et l’utilisation propres et abordables d’abondantes ressources comme le gaz naturel, et a la possibilité d’en faire plus pour notre propre bien-être et le bien-être d’autres personnes de par le monde. Nous ne pouvons qu’espérer que les décideurs à Ottawa en prennent mieux conscience.

Si vous désirez envoyer vos commentaires au rédacteur en chef, veuillez nous contacter ici.